2012

2012, par James Cameron

Posted on Posted in Films de Science-Fiction

La grande majorité des civilisations humaines, même celles qui s’inscrivent dans une approche cyclique du temps, croient qu’il y a un début et une fin à notre présence sur Terre. Qu’on l’appelle Apocalypse, Ragnarok, la fin du monde apporte la même destruction finale… Pour un renouveau encore plus grand !

2012, fiche technique

Date de sortie cinéma : 11 novembre 2009
Réalisé par Roland Emmerich
Avec John Cusack, Amanda Peet, Chiwetel Ejiofor…
Nationalité : américaine.
Genre : Science fiction
Durée : 2h40 min Année de production : 2009

[print_gllr id=497]

2012, synopsis

Les Mayas, aujourd’hui encore, surprennent par leurs calculs du temps et leurs connaissances astronomiques. Ils nous ont légué un calendrier prophétique, qui se conclut brutalement en…  2012 ! Astrologues et numérologues le lisent dans les chiffres, le retrouvent dans les signes… Tout concorde : la fin du monde approche !

La prophétie maya a fait l’objet d’études fébriles et déchaînent les passions. Quand, en 2012, les plaques tectoniques se mettent à glisser, la prophétie devient réalité. Jackson Curtis, romancier, se lancera dans une quête dont l’enjeu n’est rien d’autre que sa vie et celle de ses proches.

2012, un film tendance ?

S’appuyant sur diverses traditions anciennes, mayas, bibliques ou autres, cherchant dans les troubles et les enjeux de notre temps des signes, certains se persuadent que la fin du monde est proche. La curiosité domine largement mais le débat devient de plus en plus passionné. Entre interprétations diverses et appels à la raison, le sujet 2012 fait parler de lui.

Roland Emmerich l’a bien compris et nous propose son film sur l’apocalypse, simplement baptisé 2012. Les adeptes de cette théories iront le voir pour se conforter dans leurs inquiétudes, et les curieux pousseront les portes du cinéma pour découvrir un film d’action sympathique et, il faut qu’ils se l’avouent, un peu intriguant. Les sceptiques aussi pourraient se payer une toile pour doucement ricaner… Une seule chose est sûre : Roland Emmerich abordera 2012 plus riche qu’il ne l’était en 2009 !

Bande-annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *