science-fiction

Le Monde inverti, de Christopher Priest

Posted on Posted in Livres de Science-Fiction

The Inverted Wordl, ou Le Monde inverti en français, est un roman de SF que l’on doit à Christopher Priest, sorti au milieu des années 1970.

L’histoire du Monde Inverti

monde_inverti« J’avais atteint l’âge de 1000 Km »Cette déclaration ne peut manque de vous surprendre. Comment, 1000 Km ? Et pourquoi pas 1000 ans ? Car le monde inverti n’est pas immobile, il ne cesse de se déplacer en permanence, de progresser vers l’Optimum, cet idéal à atteindre où tout redeviendrait équilibre. La cité, sur rails, avance selon les plans tracés par la Guilde des Topographes, démontant les rails derrière elle pour les remonter devant. Elle s’engage sur un chemin qui, bien qu’il se donne un but, pourrait fort bien ne jamais parvenir à la destination voulue…

Helward Mann, topographe, est chargé de raccompagner trois paysannes dans leur village, et quitte pour cela le havre relatif de la cité. Mais le monde change si vite à l’extérieur de la cité, que son destin tout entier en sera chamboulé !

J’avais atteint l’âge de 1000 Km

Pourquoi faut-il le lire ?

Et si nous plongions dans un monde étrange, qui s’affranchit des règles temporelles si rassurantes et si logiques que nous connaissons sur Terre ? Le Monde inverti, de Christopher Priest, mérite pleinement sa qualification de roman de science-fiction. Cette histoire, originale, à la fois sensible et dérangeante, poétique et âpre, onirique et sombre… Le monde décrit s’inscrit pleinement dans une dimension uchronique, sans céder au désespoir.

En d’autres mots, un classique de la littérature SF dont il serait dommage de se priver. Le Monde inverti a notamment été récompensé en 1975 par le prix British Science Fiction en 1975.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *