Zoran

René Barjavel

Posted on Posted in Auteurs

René Barjavel appartient à ces grands écrivains français du XXème siècle sur qui le temps n’aura jamais de prise. Des livres comme Le voyageur imprudent, Ravage, Le grand secret, ou encore La nuit des temps ont été des immenses succès en librairie.
Biographie de René Barjavel
Barjavel est né le 24 janvier 1911 à Nyons, petite ville de la Drôme. Il nous a quittés le 24 novembre 1985 à Paris. Rien a priori, semblait conduire ce fils d’artisans boulangers à un métier de lettres. Après des études sans éclat et l’obtention de son bachot, Barjavel enchaîne les petits métiers. Pion dans un lycée, employé de banque, ou encore conférencier, il devient journaliste pour le quotidien le Progrès.
René Barjavel fera ses premiers pas dans l’univers du roman en publiant, à l’âge de 25 ans, Collette à la recherche de l’amour. Il progresse aussi professionnement, travaillant un temps à la revueLe Document avant de rejoindre les éditions Denoël en qualité de chef de la fabrication.
Il restera encore impliqué de longues années durant dans le journalisme, tout en publiant régulièrement des romans, des pièces de théâtre. Artiste complet, René Barjavel produira même les dialogues de pièces de théâtre.
René Barjavel était aussi passionné par la photographie. De cette passion, il reste un album qu’il nous a confié : Les Fleurs, la vie.
Livres Science Fiction de René Barjavel
Si Jules Vernes a été l’écrivain de Science Fiction français du XIXème siècle, j’aime à penser que Barjavel fut celui du XXème siècle. Plusieurs de ces livres ont connu un immense succès commercial, tout à fait mérité.
Ravage, écrit en 1943, est un roman d’anticipation apocalyptique. Il s’interroge sur la vanité de l’homme et sa capacité à croître sans l’ombre protectrice des machines.
Le voyageur imprudent, sorti un an plus tard, est une réflexion sur la notion de voyage temporel. Derrière une histoire plaisante se tissent les fils d’une véritable réflexion philosophique. Le paradoxe temporel soulevé à la fin du livre ne cessera de vous interroger.
La Nuit des temps, paru en 1968, est une histoire d’amour sublime, entre espoir et désespoir. Barjavel y brosse une vision plutôt pessismiste de l’humanité, que vient contrebalancer, par sa beauté, l’histoire d’amour entre Eléa et Païkan.
Le grand secret, sorti en 1973, est un livre fascinant. Nouant son intrigue autour d’une nouvelle histoire d’amour, passionnée et éternelle, l’auteur s’amuse à analyser les évènements des décennies précédentes selon un angle imaginaire. Le résultat est si cohérent qu’on ne peut s’empêcher, lorsqu’on referme le livre, de se poser cette question : et si c’était vrai ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *